Gatebox ou quand l’intelligence artificielle devient votre assistant personnel…ou pas.

L’intelligence artificielle, c’est l’enjeu du XXIe siècle. Chez Apple, on a créé Siri, du côté de Microsoft, on a pensé à Cortana (assistant personnel), et enfin, Amazon a mis au point Echo (une enceinte intelligente). Au Japon, on l’imagine tout autrement.

Il existe aujourd’hui bon nombre d’assistants personnels virtuels mais jamais vous ne voyez ces petits assistants qui travaillent dans l’ombre. GateBox est un autre genre d’assistant, beaucoup plus personnel, et personnifié.

gatebox-2

Ceci dit, même si cet appareil va un cran plus loin que ses concurrents en prêtant un corps (virtuel) à l’assistant domestique, on est en droit de se poser la question du sexisme de cette interprétation qui d’ailleurs produirait le même effet au masculin. Il y a donc encore une belle marge de progression pour avoir le choix d’une ou d’un assistant « normal » qui nous assiste vraiment plutôt que de calquer ses interactions sur la solitude de son propriétaire, mais bon je sors du sujet…restons centré sur l’objet.

Robot domestique virtuel dotée d’une intelligence artificielle, Azuma Hikari est née sous le crayon du dessinateur de manga Minoboshi Tarô. Azuma Hikari a été conçue pour apporter une aide personnalisée aux particuliers dans une multitude de petits moments de la vie quotidienne. Créé par la société japonaise Vinclu, ce nouvel assistant personnel prend la forme holographique d’une jeune femme de 20 ans aux cheveux bleus, animée issu de l’univers manga. Tout comme Azuma, cette jeune fille pré installée dans sa « gatebox » avec toutes ses caractéristiques détaillées comme son âge, sa taille ou encore ses mensurations ; il sera possible dans un avenir très proche de télécharger d’autres assistantes et assistants holographiques.

Celle qui vous assiste a aussi une histoire : âgée de 20 ans, elle aime les donuts, n’aime pas les insectes et aimerait «devenir une héroïne afin d’aider les gens qui travaillent dur en ce monde ». Elle reconnaît son propriétaire, son visage, sa voix et comprend tout ce qu’on lui dit pour y répondre naturellement. « Quand vous êtes fatigué ou que vous vous ennuyez, vous n’avez qu’à appuyer sur le bouton et avoir un peu de divertissement thérapeutique avec votre personnage », propose le site de Gatebox. Plus son propriétaire lui parle, plus elle récolte des données (la société donc) afin de lui apporter un soutien toujours plus personnalisé et idéal.

Capture d_écran 2017-04-03 à 12.18.23

La Gatebox mesure 52 cm de haut et pèse 5 kg. Le projecteur a une définition de 1.280 x 720. L’appareil contient toutes sortes de capteurs pour déterminer ce qui se passe dans la maison, mais au départ il faudra se contenter de la compréhension du japonais.

Gatebox n’est pas tout a fait un concurrent direct de Siri ou d’Alexa, cet assistant personnel domestique et domotique né au pays du soleil qui se lève visiblement de plus en plus tôt, se présente sous la forme d’une borne dotée d’un écran transparent à travers duquel se matérialise l’image saisissante holographique de votre assistante personnelle. La vidéo est encore plus impressionnante. L’interaction utilisateur-assistant fonctionne visiblement très bien pour cet assistante personnelle unique au monde.

Dotée de capteurs de mouvement et de température, de caméras et de micros, cette hologramme pourvu d’intelligence artificielle vous prévient du temps qu’il fera aujourd’hui, vous envoie sms et répond au votre, peut réveiller son propriétaire, l’informe des différents appels de son agenda et l’accueille en piétinant quand il rentre du travail… En journée, grâce à l’application dédiée disponible sur iOS et Android, son propriétaire peut également communiquer avec elle par messages afin de garder le contact.

Cette intelligence artificielle prenant la forme d’un hologramme est capable d’interagir avec vous, mais aussi de contrôler les objets connectés de votre maison. Alors que Google Home et Amazon Echo sont de plus en plus présents, cette nouvelle intelligence artificielle domestique dédiée principalement pour l’instant aux Otaku ( personne qui consacre une certaine partie de son temps à une activité d’intérieur comme les mangas, animes, les idoles japonaises, ou encore les jeux vidéo liés à la culture japonaise.) vous accueillera bientôt soit avec une jeune fille en 3D, sortie tout droit d’un manga soit avec un autre caractère masculin ou pas…qui discutera avec vous et réagira à vos actions.

Bienvenue dans un nouveau monde où le robot devient bien plus   qu’un simple objet de communication holographique connecté.

La communication avec l’hologramme Gatebox est complexe. Nous connaissons déjà Siri, Amazon Echo et d’autres robots sans visages développés pour apporter une assistance personnalisée au quotidien. L’hologramme Gatebox se situe dans cette continuité en apportant une aide au quotidien :

·      Son personnage est capable d’allumer à distance les appareils électriques connectés à la demande de l’utilisateur

·      Elle peut également gérer la consommation d’eau ou d’électricité

·      Elle peut aussi effectuer des recherches sur internet ou envoyer des mails à la demande de son propriétaire…

Cette liste de ce que peut faire Azuma Hikari, est évidemment loin d’être complète tant les possibilités sont nombreuses… En effet, la société Vinclu révolutionne le petit monde des assistants virtuels en allant beaucoup plus loin avec l’hologramme Gatebox. Grâce à l’introduction d’une intelligence artificielle et d’une multitude de capteurs, l’hologramme Gatebox est capable de réaliser des tâches beaucoup complexes qu’un simple assistant virtuel classique. Elle peut notamment :

·      Détecter certaines humeurs et comportements de son propriétaire

·      Ce qui entraîne une communication plus complexe et fluide avec son utilisateur

Il suffit simplement à Azuma Hikari d’être connecté à internet pour pouvoir contrôler à distance tous les objets connectés de la maison.

L’entreprise Vinclu a atteint largement son objectif de levée de fonds grâce à un site de Crowdfunding, ainsi la commercialisation de l’assistante virtuelle, Azuma Hikari, pourrait commencer dans le courant de l’automne 2016. Développé seulement au Japon, on ne sait pas encore si une version « française » ou « anglaise » de l’assistante sera disponible dans les années futures.

Ce qui est sûr, c’est que Azuma Hikari n’est que le premier visage d’une longue série d’assistants en 3D.

Ce projet d’assistance virtuelle qui mêle la technologie de l’intelligence artificielle aux services à la personne montre les avancées qui vont s’opérer dans nos intérieurs dans les années futures.

Au prix de 2 600 euros, cette intelligence artificielle unique est disponible en prévente à seulement 300 exemplaires, au Japon et aux États-Unis.

http://gatebox.ai/hikari/en/

Bien, je ne reviendrai pas sur la forme, sur la tenue, le principe ici est de capter si j’ose dire les possibilités de cette fameuse IA qui s’offre et se propose de plus en plus à nous. Quant à la réalité de la situation où vous vous retrouvez à parler non plus à votre chien mais à un avatar, répondre à ses messages et être impatient de la voir se trémousser dans sa boîte en verre, je vous laisse le soin de faire votre propre critique.

 

Jean-Marc Gabon de Peretti

(merci aux multiples avis disponibles sur le web concernant le sujet)

Publié dans: blog